Vers l’auto-production

Elle aura tardé à venir jusqu’en France, mais l’auto-production d’électricité, déjà présente chez nos voisins européens, semble enfin séduire nos concitoyens.

Pour cause, le coût des panneaux solaires est en constante diminution, tandis que le prix de l’énergie électrique continue d’augmenter. Sur le plan économique, la perspective d’auto-produire son énergie devient très intéressante.

Mais que signifient ces concepts d’auto-production et d’auto-consommation ? Faut-il s’y intéresser ? C’est ce que nous allons voir ici.

Auto-production en France : comment ça marche

On parle d’auto-production d’électricité lorsqu’une personne physique ou morale fabrique elle-même de l’énergie.

Avec l’essor des énergies renouvelables, et tout particulièrement des panneaux photovoltaïques, il est devenu possible pour un individu ou une entreprise de produire son énergie, afin d’alimenter son foyer ou ses locaux en courant électrique.

Cependant, le mécanisme qui permet à ce particulier de produire et consommer son énergie électrique est un peu plus complexe qu’il n’y paraît.

En effet, on pourrait croire qu’il suffirait de produire son énergie pour en bénéficier. Or, à moins de la consommer immédiatement ou d’être en mesure de la stocker dans des batteries, l’énergie fabriquée est revendue au réseau électrique, qui la récupère dans un premier temps pour le redistribuer plus tard.

C’est là où se situe la nuance entre « auto-production » et « auto-consommation ». Auto-consommer signifie utiliser l’électricité qu’on fabrique sans passer par aucun réseau électrique. On peut auto-produire une grande quantité d’énergie, sans auto-consommer beaucoup…

Ainsi, produire soi-même ne garantit pas l’autonomie. D’autant qu’il peut être assez compliqué, notamment dans le cas des panneaux solaires, de produire assez d’électricité pour sa consommation personnelle à certaines périodes de la journée ou de l’année. Souvent, il est nécessaire de rester lié au réseau électrique. Parfois, même lorsqu’on produit autant ou plus que l’on consomme.

Avantages et inconvénients de l’auto-production électrique en France

Le grand avantage d’auto-produire sa propre énergie est économique. En la fabriquant vous-même, plutôt que d’utiliser celles des centrales nucléaires ou hydroélectriques, vous ferez de sacrées économies sur vos factures d’électricité. Si votre production est importante, il est même possible que votre facture soit négative et que vous en récupériez un bénéfice.

Cependant, le retour sur investissement se fera à long terme, puisque le prix des appareils pour fabriquer sa propre énergie (panneaux photovoltaïques et éoliennes) reste relativement élevé, notamment en France. Et c’est sans compter le coût de l’installation, également loin d’être donné. Si vous souhaitez auto-consommer votre énergie et être totalement autonome, il vous faudra aussi acquérir un dispositif de batteries, très onéreux aussi. En somme, l’investissement de départ peut être assez conséquent.

Aussi, il s’agit de ne pas se tromper. Suivant la zone géographique où vous vous situez, la production sera différente. En effet, les panneaux ont besoin de soleil et les éoliennes de vent pour produire. Si vous installez le mauvais dispositif au mauvais endroit, il produira peu d’électricité et les bénéfices seront moindres.

Partages 0